Le terrible incendie de Bradford.

Le 11 mai 1985, à Bradford, va se produire un drame horrible et unique en son genre dans l’histoire du football anglais. Un incendie va ravager l’une des tribunes latérales du stade de Valley Parade en direct devant les caméras anglaises. Au final, ils seront 56 à perdre la vie et plus de 200 à être plus ou moins blessés. Retour sur ce jour funeste.

Avant que le pire n’arrive, c’était la fête à Bradford. Le week-end précédent, les Paraders ont obtenu leur graal : une accession directe en Division 2. Un très bel exploit pour ce club plutôt modeste qui n’a jamais été un grand en Angleterre. En ce samedi 11 mai 1985 -exactement quatre ans après la mort de Bob Marley pour ceux que ça intéresse- Bradford se prépare donc à recevoir Lincoln City dans une rencontre comptant pour du beurre vu que la montée est déjà dans la poche. Comme dit juste avant, Bradford n’est pas un grand club et a rarement l’occasion de fêter une chose pareille. Ainsi, ils sont plus de 11 000 à s’amasser dans les travées du Valley Parade pour chanter à la gloire de leur équipe.

Des détails non réglés…

Peu préparés à voir autant de monde affluer, les stadiers sont dans l’obligation de fermer les portes et toutes les autres issues afin d’éviter un afflux trop important de personnes. Sur le coup, ils ne le savent pas, mais cette fermeture aura d’énormes conséquences. Les fans sont quant à eux ravis d’être là même si le spectacle sur le terrain n’est pas spécialement au rendez-vous. Dans les tribunes, l’ambiance est quant à elle bien présente et la dizaine de milliers de personnes présentes attendent un but de leurs héros pour mettre le feu. Mais le destin prendre une toute autre tournure pour malheureusement faire de cette expression une triste réalité.

Le stade de Valley Parade est l’un des plus vétustes d’Angleterre. A l’époque, la sécurité n’est pas non plus exceptionnelle, comme le prouvent les problèmes de hooliganisme que l’on rencontre partout dans le Royaume. De plus, l’entretien de l’enceinte est plus que négligé. En dessous des tribunes en bois, des déchets se sont accumulés depuis de nombreuses années sans que personne n’y touche malgré quelques voix qui se sont élevées. Ce sera un facteur primordial de la catastrophe.

…qui tournent au cauchemar

En effet, alors que l’on approche de la mi-temps sur le score nul et vierge de 0-0, à la 40ème minute, un petit feu commence à prendre forme sur la droite de la tribune de face. Il s’agit d’une cigarette mal éteinte qui enflamme quelques papiers restés par terre. Si au début, la plupart des personnes se désintéressent de ce petit feu inoffensif étant donné qu’aucune annonce officielle n’est faite au micro par les responsables du stade, ils vont vite se rendre compte de la gravité de la situation eux-mêmes. Les déchets stockés sous le stade vont commencer à prendre feu. C’est le début d’une scène horrible. Les portes du stade ont été fermées et il n’y a aucune issue. Les supporters sont donc obligés d’escalader les barrières pour aller trouver refuge sur la pelouse.

Dans le même temps, les services de sécurité ne réagissent pas tout de suite, croyant à une supercherie. Ils arriveront un peu plus tard et aideront d’autres courageux supporters à évacuer un maximum de personnes. Malheureusement, on ne pourra éviter une grosse catastrophe. Avec les fumées qui s’accumulent et la tribune en bois enflammée qui s’écroule sous la chaleur des flammes, ils vont être 56 à périr et plus de 200 à être blessés. On n’avait encore jamais vu ça.

Des conséquences lourdes et un grand élan de solidarité

Évidemment, un événement de la sorte ne laisse pas indifférent, surtout lorsqu’il est vécu et diffusé en direct sur la télévision nationale. Dans le pays berceau du football, cela devient une affaire d’Etat. Pour éviter la reproduction de ce type d’évènement, les autorités décident de voter plusieurs lois interdisant notamment de fumer dans une tribune en bois ou encore des inspections sur le contrôle de la sécurité obligatoires. Des mesures nécessaires au vu du désastre.

Après de nombreux travaux, Valley Parade rouvrira finalement ses portes le 14 décembre 1986 à l’occasion d’un match amical face à une sélection anglaise. Afin de remettre aux normes leur stade, Bradford a reçu des soutiens de poids venant de partout. Pour obtenir l’argent nécessaire, un match amical fut organisé à Leeds entre l’Angleterre et la RFA dans un remake de la controversée finale de la Coupe du Monde 1966. Mais le monde du football n’est pas le seul à soutenir Bradford. Le très populaire groupe de musique Gerry and the Pacemakers, connu en grande partie pour le fameux « You’ll Never Walk Alone » (hymne officiel de Liverpool ou encore du Celtic Glasgow), va créer un groupe composé de multiples artistes de tout le Royaume pour constituer The Crowd. Aux côtés de Jim Diamond ou encore Jess Conrad, ils vont rééditer cette chanson qui a fait leur succès afin que les gains qu’ils vont engranger soient reversés au club de Bradford pour réparer les dégâts. Un peu comme le USA for Africa de Michael Jackson et Lionel Richie quoi. Le titre se classera numéro 1 dans le Royaume le 1er juin 1985. De plus, le pape Jean-Paul II himself enverra un message de soutien officiel au club et aux familles. La classe.

Après cette tragédie à Bradford, l’Angleterre connaitra le Heysel et Hillsborough avant de savourer une certaine tranquillité. De son côté, Bradford végète toujours dans les divisions inférieures et est actuellement en League Two (D4). Normal. Malgré cela, on les a retrouvés à la surprise générale le 24 février 2013 à Wembley pour la finale de la Coupe de la League, perdue face à Swansea City. Un nouvel exploit qui a pu être fêté normalement cette fois. Quand ils étaient à Wembley, les supporters des Paraders ont dû très certainement penser à ce fameux 11 mai 1985, un jour sombre que n’oubliera jamais Bradford comme le prouve la stèle installée dans le centre de la ville en honneur aux victimes. Un devoir de mémoire qui sera respecté pour toujours par toute une ville.

Maxime Cazenave. Suivez Maxime sur Twitter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s