Le Récap’ Sport #15

Pas de hiérarchie des sports au N’infonews, aujourd’hui on vous parle handball, football et de rugby. 

Rugby – European Champions Cup : il y aura trois clubs français en ¼ de finale

648x415-52x47_toulousain-yoann-huget-face-equipe-irlandaise-connacht-coupe-europe-22-janvier-2017-stade-ernest-wallon-toulouse
Toulouse (FRA) affronte Connacht (IRL) / Crédit : 20 Minutes

Ce n’est finalement pas si mal. En tout cas, ça aurait pu être pire. Des trois clubs français qualifiés en ¼ de finale –Clermont, Toulouse et Toulon- seul le club auvergnat était assuré de voir la phase finale avant cette sixième et dernière journée de poule. Toulonnais et toulousains, eux, devaient encore batailler pour être présents au printemps prochain. Si la qualification des haut-garonnais a été acquise grâce à une victoire face aux irlandais du Connacht, celle des varois, qui se sont inclinés aux Saracens, est plus chanceuse.

A Ernest Vallon, le Stade Toulousain a fait le boulot. Au coup d’envoi, l’équation était simple : les rouges et noirs devaient glaner une victoire bonifiée ou de plus de huit points. Les hommes d’Ugo Mola ont démarré pieds au plancher, bien décidés à asphyxier leurs adversaires. Au bout de 17 minutes, les toulousains mènent 14-0 grâce à deux essais de Fickou et Bonneval, tous deux transformés par Doussain. Le score attendra la 33ème minute et une pénalité de Ronaldson pour évoluer. A la mi-temps, Toulouse mène 14-3. Dominateurs, les locaux restent néanmoins à porter de fusil des irlandais. Au retour des vestiaires, Tekori profite de la supériorité numérique des siens pour aller inscrire un troisième essai. Toulouse : 19. Connacht : 3. Mais un essai de Muldoon (53ème) pour la province irlandaise va rapprocher les visiteurs. Revenu à 9 points après la transformation de Ronaldson, le Connacht n’a besoin que d’une pénalité pour éliminer Toulouse et se qualifier. Le Stade Toulousain va tenir et le score n’évoluera plus. Les toulousains figurent parmi les meilleurs deuxièmes. Pour la première fois depuis 2014, Toulouse verra les ¼ de finale. Ce sera face au Munster. Des irlandais, encore. Un sacré défi, encore.

La qualification des toulonnais a été quelque peu moins glorieuse. Opposé aux champions d’Europe en titre et accessoirement leaders de la poule, le RCT n’est pas parvenu à créer la sensation. A la mi-temps, le tableau affiche un bien triste score : 3-0 en faveur des locaux. Il faudra attendre l’heure de jeu pour voir un joueur franchir la ligne d’en-but. « L’exploit » est l’œuvre de Chris Ashton. Pas très inspirés, les toulonnais patienteront jusqu’à la 66ème minute pour voir leur compteur débloqué (pénalité d’Halfpenny). Toulon s’incline 10 à 3 au terme d’un match où ils n’auront jamais pu prendre la mesure de leurs adversaires. Mais grâce au point de bonus défensif arraché en Angleterre, les triples champions d’Europe 2013, 2014 et 2015 se qualifient in-extremis pour les 1/4. de finale. Sans ce point de bonus, les varois auraient vu Montpellier leur chiper le dernier ticket de meilleur deuxième. Les héraultais, qui avaient battu Nothampton vendredi (26-17), sont passés tout près d’une qualification inespérée et presque utopique il y de ça deux journées. Mais c’est bien Toulon qui aura l’honneur d’aller défier Clermont au stade Marcel Michelin en ¼.

Déjà qualifiée, l’ASM devait valider sa première place. Ce fût chose faite après leur spectaculaire victoire contre Exeter (48-26, six essais pour les clermontois). Un choc franco-français attend maintenant les jaunards. Les autres clubs français, qui n’avaient plus rien à espérer, ont connu fortune diverse. Bordeaux-Bègles a conclu son cru européen par une victoire à Ulster (22-26). Le Racing 92 a terminé une campagne 2016-2017 catastrophique par une nouvelle défaite au Munster (22-10). Le Castres Olympique, quant à lui, n’a pas réussi à se défaire du Leinster (24-24).
Rendez-vous désormais au printemps pour les phases finales.

Félix Gabory

Mondial de Handball. France-Islande : Les Bleus n’ont pas pris froid

HANDBALL-WORLD-2017-FRA-ISL
La France bat l’Islande / Crédit : RTL Sport

Samedi à 18h, L’Equipe de France affrontait l’Islande pour son premier match à élimination directe de cette Coupe du monde 2017. Un huitième de finales que les Experts ont su bien négocier même si tout n’a pas été aussi simple. Surpris en début de match, les Bleus, menés de 3 buts à la 5e minute de jeu, mettent un temps à rentrer dans la partie face à des Islandais solides. Le temps mort demandé par la France à la 12e minute est bénéfique. Michael Guigou égalise à la 16e minute et donne ensuite l’avantage aux siens à la 20e (9-8). Un avantage fragile mais préservé par les Français jusqu’à la mi- temps. (14-13).

Au retour des vestiaires, le match prend une nouvelle tournure avec une entame de deuxième période bien plus réussie que la première. 5 buts en 5 minutes, la machine est lancée avec notamment un Ludovic Fabregas en feu (5 buts pour 6 tirs au total) et un bon Nedim Remili . La défense française est également bien plus solide. Ainsi, pendant près de 5 minutes (33e-38e), aucun but Islandais n’est inscrit. Ce combo efficacité offensive et défensive permet aux Bleus de posséder un écart de 7 points à la 41e minute (23-16).

Les derniers espoirs Islandais s’éteignent peu à peu tandis que Daniel Narcisse enflamme la fin de match. 31-25 score final, l’Equipe de France gravit une première marche vers un possible 6e titre mondial. Et pas le temps de savourer que déjà le quart de finale face à la Suède se profile avec une opposition qui promet d’être grandiose, les Suédois ayant éliminé la Biélorussie 41-22 en 8e ! Un match qui se jouera Mardi soir, 19h, à Lille et sera cette fois-ci diffusé en clair : TF1 proposera la première période puis TMC prendra le relai pour la seconde. Une nouvelle qui devrait ravir les amateurs de Handball, bien mécontents jusque là que le Mondial ne soit retransmis que sur une chaine payante (Beinsport).

Laurie Veyrier

CAN 2017 : l’Algérie et le Gabon éliminés !

16237945_10211866685639681_1125104067_n
Le Gabon éliminé / Crédit : Le Monde

 Après dix jours de compétition, la CAN 2017 nous livre déjà de grandes surprises. Au sein des quatre groupes, certains résultats ont pu surprendre, à commencer par le groupe A. Attendu, le Gabon a été très décevant sur cette phase de poule, en réalisant trois matchs nuls, et en étant donc éliminé prématurément de cette compétition. Aubameyang, la grande vedette du Gabon, aura inscrit les deux buts de son équipe dans cette compétition, qui repart avec un sentiment de travail inachevé.

Les deux qualifiés du groupe A sont donc le Burkina Faso et le Cameroun, qui affronteront les deux vainqueurs du groupe B, le Sénégal et la Tunisie. Longtemps donnée comme gagnante de ce groupe, l’Algérie s’est livrée sous ses mauvais jours, avec un bilan de deux matchs nuls et une défaite. Les hommes de Georges Leekens repartent la tête baissée, eux qui avaient la qualité individuelle pour aller très loin dans cette compétition. Les deux premiers de ce groupe B sont donc le Sénégal et la Tunisie.

Dans le groupe C, seuls les deux premiers matchs ont eu lieu, et tout est encore ouvert pour les quatre équipes, qui s’affronteront ce soir, à 20h. Avec une victoire et un match nul, le Congo se place en tête de ce groupe, devant le Maroc, qui affrontera la Côte d’Ivoire, grande gagnante de la CAN 2015. Ce match sera décisif, puisqu’il déterminera qui des deux équipes se qualifiera pour les quarts de finale. Dans l’autre match de ce groupe, le Congo affrontera le Togo, et une défaite peut suffire pour les joueurs de Michel Dussuyer.

Comme pour le groupe C, le groupe D n’est pas encore terminé, puisque les derniers matchs se dérouleront mercredi soir. Si le Ghana semble survoler le groupe, avec deux victoires en autant de matchs, l’Égypte a encore son mot à dire dans cette lutte pour la première place. Avec une victoire et un match nul, l’Égypte doit affronter le Ghana, et une victoire les placerait en tête du groupe. Dans l’autre match de ce groupe, le Mali affrontera l’Ouganda, qui n’a pris aucun point sur les deux premiers matchs. Après un match nul inaugural face à l’Egypte, le Mali doit désormais remporter son match face à l’Ouganda, pour espérer pouvoir se qualifier en deuxième position. Si cette possibilité s’avère difficile, elle reste possible mathématiquement pour les Aigles.

Vous l’aurez compris, cette CAN 2017 devrait nous livrer de nouvelles surprises, avec les matchs décisifs des deux derniers groupes, mais également lors des matchs éliminatoires. Quelles équipes arriveront jusqu’en finale ? Réponses, et bien plus, d’ici le 3 février prochain.

Ricardo Pinto Maia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s