Nintendo Switch: Déception amère condamnant la firme japonaise ?

Le mystère qui planait autour du projet NX initié par Nintendo vient enfin de se dévoiler, après des mois d’attente, une nouvelle plate-forme hybride a été révélée à des milliers d’aficionados sous le nom de Nintendo Switch. Comme indiqué dans cette appellation, le support pourra être utilisé en tant que console de salon mais accompagnera également les joueurs en déplacements. Malgré cette promesse intéressante d’être à la fois une alternative à la Nintendo DS et à la Wii U, cette présentation cache malheureusement certains problèmes d’optimisation et un catalogue de jeux annoncés bien trop réduit.

Un scepticisme présent malgré une volonté de convaincre

Nous sommes le Vendredi 13 Janvier, le soleil n’est pas encore levé sur nos contrées francophones que démarre à l’autre bout du monde une conférence spéciale orchestrée par Nintendo pour annoncer en grandes pompes la sortie d’une nouvelle console, la « Switch ».
L’événement est retransmit sur différentes plate-formes de streaming. Pendant plus d’une heure, des intervenants affiliés à Nintendo venants du monde entier vont défiler pour apporter des informations supplémentaires sur cette console dite « hybride », puisqu’à la fois support de salon, mais aussi portable. Malheureusement, quand fut venu le temps de clore la conférence, de nombreuses questions restèrent en suspens, et beaucoup en vinrent à critiquer durement la dernière production de l’entreprise nippone. La Nintendo Switch, nouvelle égérie de la firme japonaise en léger déclin depuis quelques temps, n’arrive pas combler certains manques, malgré la promesse d’arriver à surpasser la concurrence. En effet, la « Switch » (qui devrait arriver en France pour le 3 Mars) n’a pas les capacités techniques pour surpasser la Xbox One ou la Playstation 4 qui dominent le marché des consoles en haute-définition. Celles-ci arrivent à afficher des images en 1080p/60fps, alors que la dernière création de Nintendo se contente de 30fps (c’est à dire 30 images par secondes). Il s’agit d’un détail, certes anodin, mais qui tient son importance dans la sensation d’immersion, qui influe sur la fluidité, et ainsi peut nuire au plaisir de jouer. Nintendo se retrouve aussi embarrassé quant à l’incapacité de pouvoir proposer un catalogue de jeux complet et intéressant.

Des anomalies, frein à la promotion de la console

Le nombre de jeux-vidéos annoncés pour cette année de sortie n’excède pas la soixantaine, ce qui relativement peu. Comment proposer de la diversité avec un choix aussi mince dans les titres présentés ? On notera au passage, la présence restreinte de jeux d’éditeurs-tiers, malgré la volonté de Nintendo de vouloir collaborer plus en profondeur avec ceux-ci. Les éditeurs-tiers ne devraient d’ailleurs pas fuir cette console, puisque l’entreprise japonaise a récemment passé un accord avec les développeurs du moteur graphique Unity3D pour que celui-ci supporte les développements « Switch ». Il devrait être normalement plus facile et plus rapide pour ces éditeurs de créer un jeu « licenced by Nintendo ». On se retrouve donc avec une majorité de produits développés par la même structure conceptrice de la « Switch », donc le fameux Legend of Zelda: Breath of the Wild. Malgré tout, il reste incertain que l’attrait des fans suffise à lancer les ventes de la console.

Reste encore un dernier problème de taille pour Nintendo, son envie de créer une console « hybride » risque d’en rebuter beaucoup à l’acheter, notamment par rapport aux envies des joueurs qui ont tendance à diverger. Certains préfèrent jouer en déplacement, d’autres ont un confort particulier à lancer des parties depuis leurs salons, la firme nippone a voulu concilier les deux au détriment d’une technologie plus avancée par rapport à la concurrence. Nintendo domine certes le marché de la console portable avec le modèle DS qui a su évoluer au fil des années, mais l’arrivée d’un nouvel exemplaire dans ce milieu menace directement de faire effondrer cet équilibre. Et c’est sans compter sur l’émergence du marché du jeu mobile qui tend à ravir les joueurs de leurs consoles. La Nintendo Switch semble très mal partie pour révolutionner le monde du jeu-vidéo, beaucoup semblent insatisfaits par cette console qui promettait de grandes choses pour finalement s’écraser à la vue du « bad buzz » général visible sur Internet. Heureusement tout n’est pas perdu pour Nintendo qui pourrait réserver encore quelques surprises avant la sortie du successeur de la Wii.

Théo Toussaint

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s