Pop-Corn Culture #1

C’est parti pour un petit point complet de ce qui s’est passé cette semaine dans le monde de la culture. Tout de suite le « Pop-corn culture » #1 !

La coup de cœur musical de la semaine : Nusky & Vaati / La confirmation ?

Je vous en avais déjà parlé il y a de çà quelques temps : le nouveau projet des artistes Nusky & Vaati vient officiellement d’être lancé cette semaine. Leur morceau Aux souvenirs oubliés marque le retour des jeunes prodiges sur le devant de la scène. Et quelle claque ! Le titre est magnifique, envoûtant, porté par une prod’ absolument dingue du beat maker Vaati. La mélancolie est perceptible et nous touche de plein fouet. Le synthé accompagne parfaitement les paroles remplies de regrets de Nusky. Son phrasé, toujours si original, s’accorde à merveille avec l’ambiance créée. Le clip est propre, coloré, hors du temps et arrive à sublimer le morceau. Désormais, on attend avec impatience la suite du projet ! Vite !

Le flop de la semaine : Dead Landes, les escapés / Tout ça pour ça !?

Dead Landes, les escapés était un pari osé réalisé par France 4. La chaîne a en effet décidé de diffuser cette nouvelle série française en première partie de soirée le samedi ! Son objectif : mélanger SF et humour tout en convenant à n’importe quel type de public. C’était compliqué… et malheureusement raté. Pourtant, j’adore plus que tout le réalisateur François Descraques, également créateur de la génialissime web-série à succès Le Visiteur du futur. Oui mais voilà… La série est composée de dix épisodes de 25 minutes, répartis sur 3 soirées. L’intrigue avance très lentement. La pression monte petit à petit…pour en arriver à un tel résultat, un twist aussi mauvais !? Les idées sont là, les acteurs jouent plutôt bien dans l’ensemble, c’est globalement sympathique mais le scénario est d’un creux… mais d’un creux. Cette saison 1 aurait du être composée de 6 épisodes maximum et non 10… (peut-être une commande de la chaîne). Le format ressemble plus à une web-série qu’à une série TV. Dead Landes souffre en plus d’un côté cheap trop perceptible. Je l’attendais avec grande impatience car une série française se plongeant dans le fantastique est rare de nos jours et donc très alléchant. On se retrouve finalement avec une prise de risque moindre, à savoir un found footage moyen et (trop) classique pour le genre. Le succès ne fut pas vraiment au rendez-vous et le final fut même diffusé en seconde partie de soirée après un match de coupe d’Europe de rugby. Dommage. En espérant que la suite rattrape ce semi-échec et qu’elle sera toujours diffusée sur France 4 (et non uniquement sur PLUZZ, leurs services de replay). Pour moi c’est un flop, le premier de l’année ! (et pas le dernier)

Le + : un spin-off nommé Dead Floor a été diffusé sur Youtube. Le format est plus court et possède un casting d’Internet (Antoine Daniel, Julien Josselin…). Certaines idées sont drôles mais c’est une nouvelle fois creux. De plus, leurs rôles dans la série originale est plus que moyen. Déception x2.

Le débat de la semaine : PNL à Coachella, le retour de la « french touch » musicale ?

Le groupe PNL (Peace N’ Lovés) ne fait franchement pas l’unanimité chez les mélomanes français. Certaines personnes sont clairement « dégoûtées » d’un tel choix de programmation de la part du festival de la hype: Coachella. Personnellement, je n’apprécie pas plus que ça PNL (certains titres comme Da sont plutôt sympas). Malgré tout, il faut reconnaître leurs succès impressionnants, à tous les niveaux. Ils explosent les compteurs sur les sites de streaming. Il faut donc le concéder, le groupe symbolise la nouvelle « french touch » ! Soyons fiers d’avoir des artistes français dans un festival d’une telle envergure au côté de stars comme Beyoncé ou le groupe Radiohead. On aurait sûrement aimé d’autres créateurs qui le méritent sans doute plus. Oui mais PNL c’est le groupe du moment, c’est bankable. Les américains sont tombés amoureux de ce flow posé, autothuné (tel Yung Lean) et percutant. Alors, que doit-on en penser : être fier que des français soient dans une telle programmation ou être dépité par le fait que PNL symbolise la musique française du moment à l’étranger ? Une chose est sûre : il y a débat !

Le coup de gueule de la semaine : Le championnat du monde de handball organisé en France mais diffusé en exclusivité sur Bein Sport, honteux ?

Le championnat du monde de handball, organisé cette année en France, a débuté mercredi dernier par la victoire écrasante de la France sur le Brésil. La cérémonie d’ouverture (au passage complètement ratée) et le match inaugural fut pourtant retransmis sur… Bein Sport ! Comment une telle compétition organisée sur nos terres peut-elle être diffusée en intégralité sur une chaîne payante ne laissant que la demi-finale (si la France est qualifiée) à TF1 et la finale à TMC. Incompréhensible et honteux ! Pendant ce temps, on doit se coltiner des séries françaises et américaines bas de gamme, sans originalité et des « shows » sans âme. Le sport se retrouve en grande partie sur les chaînes payantes ne laissant que des miettes aux autres gratuites. A nous la pétanque et le curling, à eux les émotions d’une si belle compétition se déroulant en France. Lamentable…

Léopold Frouin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s