Les Stones roulent toujours et opèrent un retour aux sources

Cela vous a peut-être échappé mais Nekfeu n’est pas le seul artiste à avoir sorti un album ce 2 décembre. Blues and Lonesome, le premier album original depuis 11 ans des Rolling Stones, fort de 12 reprises blues est là et ça fait plaisir !

Après plus de 50 ans de carrière au sommet du rock and roll, les Stones n’ont plus rien à prouver à personne mais continuent d’être eux-mêmes, des bêtes de scène (ils ont encore récemment enchaîné les concerts partout dans le monde), de grands musiciens/compositeurs et de réels fragments de l’âme du rock qui n’est peut-être pas aussi mort que ça.

Enregistré à Londres en seulement 3 jours en décembre 2015 dans le studio d’un certain Mark Knopfler (Dire straights), Blues and Lonesome ne compte aucune composition originale mais uniquement des reprises blues des années 50/60. Un hommage aux débuts des Rolling Stones qui voulaient avant tout faire du blues, comme sonnait England’s Newest Hit Makers, leur premier album sorti en 1964. Il s’agit donc bien d’un retour aux sources, un hommage à toutes ces légendes du blues disparues que les Stones continuent de faire vivre à travers cet album. Après avoir perdu des légendes telles que David Bowie, Prince ou encore Leonard Cohen, ça fait du bien au rock de montrer que d’autres sont toujours là pour nous régaler et cela rappelle que le rock est toujours là à habiter certaines personnes.

Pourtant, après un passage à vide dans les années 80 nourri par des tensions internes, les Rolling Stones ont toujours su se maintenir à flot, notamment grâce à Mick Jagger qui a inlassablement assuré sa place de leader (plus ou moins partagée avec Keith Richards). Ils ont finalement fait leur retour sur scène en 1989 après sept années sans activité. Certains disent qu’ils ne font cela que pour remplir les stades et se faire de l’argent. Mais qu’importe, il n’y a qu’à écouter leur discographie complète (en groupe comme en solo) pour se rendre compte que Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts, Ron Wood et tous ceux qui ont fait partie du groupe, sont tous, à leur niveau, des musiciens de grands talents, des génies au répertoire aussi vaste que varié.

Print
Crédit: rollingstones.com

On reconnaît bien sur Blues and Lonesome le jeu irréprochable de Keith Richards, la batterie nette et précise de Charlie Watts ou encore la voix emblématique de Mick Jagger qui se joint aussi à l’harmonie avec son harmonica. Eric Clapton a rejoint le groupe sur quelques morceaux et on imagine bien les jam sessions que le groupe a pu faire en studio…

Après avoir fêté les 50 ans du groupe en 2012 et repris les routes internationales l’année suivante, ces papis du rock n’ont plus vraiment quitté les salles de concerts, festivals, stades et continuent de faire ce qu’ils aiment : jouer. Ils ont même été jusqu’à jouer à La Havane en mars de cette année.

Aujourd’hui sacralisés et idolâtrés partout dans le monde, les Rolling Stones ont pourtant dû faire face à la censure et au rejet par le passé à cause de leur musique provocante qui ne plaisait pas aux parents. Ce sont pourtant aujourd’hui la majorité d’entre eux qui les écoutent et ils font maintenant l’unanimité. Ils vieillissent bien mieux que notre Johnny national, incarnent et incarneront pour toujours leur époque.

Leur place au Panthéon du Rock leur est déjà assurée. Mais en attendant, on peut toujours écouter Blues and Lonesome, disponible depuis peu et déjà compté parmi les meilleurs albums de l’année par le magazine… Rolling Stones.

François Collet

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s