Le N’infomaniaque du 25/11/16

Au fur et à mesure que Noël approche, tu remarqueras que ton N’infomaniaque se veut de plus en plus généreux. Pour cette semaine, nous t’offrons donc la primaire de la droite, ainsi que la première interview de D. Trump au NY Times depuis son élection, avant de peut-être finir – si jamais tu as été sage – avec un blocus de forains sur Paris. Attention, sinon c’est le père-fouettard! 

Primaire de la droite

giphy (1).gif
Visiblement, Tolkien n’approuve pas notre comparaison…

« Nous y voici enfin. La grande bataille de notre temps ». J.R.R Tolkien n’aurait pu mieux résumer ce choc d’anthologie pour la primaire de la droite – et du centre « apparemment » – le dimanche 20 novembre. Une primaire diverse et variée qui propose une alternance ultra-libérale et… une alternance ultra-libérale. Le bateau vire alors à tribord toute sans aucune pression. Cap donc vers les 39 heures, les suppressions de fonctionnaires et autres baisses de charges qui rempliront de joie les caisses chaumières du MEDEF en ces temps difficiles… Première surprise – qui après réflexion n’en est pas vraiment une -, la participation record avec 4 millions de votants malgré les 2€ de ticket d’entrée. Une participation qui fout les jetons à François Hollande, à croire que les gens sont vraiment déterminés à l’éjecter du pouvoir – et cette pétition anti-Hollande bashing signée par Catherine Deneuve et consorts, ne semble étrangement pas beaucoup changer la donne. Deuxième surprise et non des moindres bon sang ! François Fillon qui entamait une remontée dans les sondages, au point d’effrayer le chef du parti pour le second tour, se retrouve propulsé en tête bien loin devant le favori Alain Juppé avec 44,1 % des voix ! Si c’est une droite sévère (lol) portée au doyen de la primaire qui reste qualifié au second tour avec 28,6 % des voix, c’est surtout une claque magistrale de son ancien vassal à Nicolas Sarkozy. L’instigateur lui-même de la primaire fait deux fois moins de voix que son rival. Caustique. Une décision qui le conforte à (enfin) prendre sa retraite ou presque… On ne commentera pas non plus les 0,3% de Jean-François Copé… C’est assez gênant comme ça.

New-York Times

giphy (2).gif
L’électeur de Trump lorsqu’il découvre cette interview…

Ce mardi 22 novembre, l’Amérique se réjouissait d’une interview succulente du nouveau président des États-Unis. La rencontre tant redoutée entre Donald Trump – ce dernier ayant accepté puis refusé avant de ré-accepter l’interview, tel un pré-pubère boutonneux tiraillé entre une XboxOne et une PS4 – et le quotidien, pour la première fois depuis l’élection, sentait le souffre. En effet, le magnat de l’immobilier avait assez peu apprécié l’engagement public du journal en faveur de sa rivale dès septembre. On imagine très bien à quel point les deux parties exultaient de se revoir. C’est un peu comme quand ta mère te forçait à faire un bisou à ton copain avec lequel tu t’étais battu pour avoir la dernière part de tarte… Tu sais que tu n’en as pas envie et que tu vas passer pour un c** devant tout le monde, mais tu souris et tu fais comme si de rien n’était. En tout cas, il semblerait que D. Trump aie pris conscience de ce que signifie vraiment être président. Leçon n°1 – et on commence à avoir le flair en France : les promesses non tenues. De la suppression pure et simple de la ratification de la COP21 qu’il assimilait à l’époque comme un « canular », il souhaite désormais « garder l’esprit ouvert » et reconnaît la corrélation homme-pollution. Même son de cloche pour Hillary Clinton qu’il avait menacé de mettre en taule… Finalement, il ne souhaite pas poursuivre l’enquête sur sa messagerie personnelle. Il déclare même vouloir « être celui qui fera la paix entre Israël et les Palestiniens ». Abracadabra !

« Le roi des forains »

giphy (3).gif
C’était ça ou la fameuse patate de forain… à choisir…

Nul doute que les parisiens ont été ravis d’apprendre au petit matin du jeudi 24 novembre dernier, que la place de la concorde était bloquée par des poids lourds de forains – un horaire où le trafic est d’autant plus fluide… Ce « bordel » se cristallise sous les traits de Marcel Campion, 76 ans, alias le « PDG manouche » ou le « roi des forains ». Heureux propriétaire de la grande roue de la place depuis plus de vingt ans – et accessoirement aussi populaire chez les forains qu’un jeune garçon innocent dans une paroisse -, il est entré en conflit avec la direction régionale des affaires culturelles d’Ille-de-France (DRAC). Tout ce merdier réside dans une lettre du 9 novembre dernier, où cet organisme lui somme de quitter les lieux qu’il occupe illicitement, puis lui autorise alors le montage de sa roue à partir du 30 novembre dans une seconde lettre reçue neuf jours plus tard. En plus de cette mascarade organisée par les syndicats de forains pour rameuter les journalistes – qu’il traite d’ailleurs ouvertement « d’enculés » -, il recueille également des soutiens plus prestigieux tels que Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon. On a bien suivi ton regard et non… quand bien-même il le soutiendrait aussi, Jul n’est pas à proprement parler « prestigieux ». Toujours est-il qu’il fallait bien qu’un politique s’en mêle, à quoi serviraient-ils sinon ? Si de nombreux élus ont été refroidis, selon son avocate, avec les enquêtes judiciaires à son encontre pour « blanchiment de fraude fiscale, abus de confiance et travail dissimulé», Florian Philippot vole à la rescousse. Il déclare : « Cette grande roue ne gêne personne et elle apporte un plus à la ville. Elle fait venir du monde, et en plus, le soir, elle est bleu blanc rouge ». Que demande le peuple ?

Chronique de Romain Ethuin

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s