Bordeaux S.O Good : un festival pour nos papilles

La cuisine ? Les Français en raffolent et ça tombe bien puisque depuis vendredi, le festival itinérant Bordeaux S.O Good a envahi la ville et ses ruelles, et ce, pour notre plus grand plaisir… Explications.

C’est dans le Sud-Ouest que les gastronomes se sont retrouvés ce week-end pour la troisième édition du festival de la gastronomie et de l’art de vivre : Bordeaux S.O Good. Véritable invitation au partage et au plaisir, les participants ont pu flâner entre les étalages des producteurs locaux, assister à des démonstrations culinaires de chefs de renom et tenter de les imiter lors de cours de cuisine pour petits et grands…

p1030438-2
Pâtisseries crémeuses.

Arrivée au Hangar 14, point culminant de ce festival haut en couleur, j’ai découvert émerveillée les huîtres citronnées, pâtisseries crémeuses, vins rouges, blancs, rosés et même fruités…  s’offrant à moi, à ne plus savoir où donner de la tête. Munie de mon appareil photo, j’ai arpenté les allées et pris plaisir à photographier les artisans et producteurs locaux, tous aussi accueillants et généreux les uns que les autres. Seul bémol, il vallait mieux être munis du « pass » pour profiter pleinement de cette aventure culinaire, l’accès aux stands étant restreint et la majorité des dégustations étant payantes.

p1030526-2
Belles huîtres prêtes à être dégustées…

Au fond du Hangar, qui vois-je ? Daniel Gallacher, chef et propriétaire du restaurant Racines situé au 59 rue Georges Bonac. Si vous n’y avez jamais mangé, je vous conseille de réserver une table dans cet écrin de 34 couverts. Vous pourrez profiter de la formule du midi entre amis (19 euros) ou passer une soirée en amoureux (29 euros).

p1030483
Daniel Gallacher en pleine démonstration culinaire.

Habitué à travailler dans une cuisine étroite, le chef était particulièrement à l’aise cette après-midi lors de sa démonstration. Passionnant et passionné, l’Écossais nous a enseigné son savoir-faire autour d’un plat iodé : Noix de Saint-Jacques, légumes Racines, coulis de Cresson et Truffe. Bref, un régal pour les yeux et les papilles!

p1030518-2
Noix Saint-Jacques, légumes Racines, coulis de Cresson et Truffe.

Plus loin dans la salle, un stand détonnant a attiré mon attention : du pop-corn BIO ! Oui oui, l’époque des flocons de maïs soufflés industriels – et écœurants – est révolue, place à Hop O poP ! Ces petites pépites croquantes d’originalité sont réalisées par Benoît San Juan.

p1030536-2
Le souriant Benoît San Juan.

Installé à Izon en Gironde, le gourmet fabrique ses propres pop-corn à base de produits issus de l’agriculture biologique : miel des Landes, amandes espagnoles… Déclinée en trois versions, la recette originelle est enivrante : le maïs papillon provenant du Gers est soufflé avant d’être enrobé de caramel à la fleur de Sel de l’île de Ré et saupoudré de paprika puis déposé au four. Pour la déclinaison « Caramiel et noix », Benoît ajoute du miel et des noix du Périgord à sa préparation. Enfin, sa revisite « salée » est agrémentée d’amandes et, accrochez-vous bien… de piment d’Espelette ! Les plus curieux opteront pour cette dernière version tout simplement divine… Benoît San Juan n’a pas encore de boutique mais ses créations sont disponibles dans les magasins Bio, à Darwin et sur une étale au marché des Chartrons. Le prix ? Aux alentours de quatre euros le paquet de 80g. On en redemande !

Naïs Madec

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s