4 FILMS A REVOIR EN PERIODE D’HALLOWEEN

Marre de voir et revoir les mêmes films d’horreur sans scénario, sans surprises et sans intérêts? Pas de soucis! Qui dit films d’halloween dit aussi films d’auteurs et je compte bien vous le prouver à quatre reprises dans cet article.

Pour une soirée aux chandelles

Bram Stoker’s Dracula, Francis Ford Coppola, 1992 (avec Winona Ryder, Gary Oldman…)

dracula
Crédit photo: pinterest

Le speech: Transylvanie, XVème siècle, le comte Vlad Tepes dit l’empaleur, part en guerre contre l’Empire Ottoman mais à son retour il découvre que sa femme s’est suicidée en se jetant du haut de la plus haute tour. Pris d’une rage extrême, il abandonne alors toutes ses croyances en dieu et se voit condamné à l’obscure éternité. 4 siècles plus tard, il fait la rencontre de Jonathan, un jeune clerc de notaire fiancé à Mina, une jeune femme en tout point semblable à sa défunte épouse. Dracula part alors à sa recherche jusqu’à Londres, envoûté et hanté par ce fantôme du passé.

L’ambiance: Totalement et délicieusement gothique. Le château semble inspiré de l’expressionnisme allemand, les costumes victoriens sont de velours noir et pourpre, les femmes se perdent dans des labyrinthes de bosquet la nuit, l’amour y est passionnel, la folie passagère et le sang bien répandu sur les corps translucides.

Pour qui? Les amoureux de l’époque victorienne, des manoirs biscornus des anti-héros au cœur brisé et bien sûr du regard pénétrant de Winona Ryder.

Pour une fête déjantée

The Rocky Horror Picture Show, Jim Sharman, 1975 (avec Susan Sarandon, Tim Curry, Meat Lof…)

rocky-horror
Crédit photo: pinterest

Le speech: Brad et Janet, un couple ordinaire, plutôt prude et sur le point de se marier, se perdent au cours d’une nuit orageuse et se retrouvent coincés dans un étrange château peuplé de domestiques bossus, de fêtards sous acide, d’Apollons bioniques et de travestis. Le maître des lieux Fran-n-furter, un travesti de la transsexuelle Transylvanie, les accueille et les initie à la décadence la plus totale. Un voyage dont ils reviendront pour le moins transformés.

L’ambiance: Digne des plus mauvaises séries B, cet échec commercial total ne redevint culte que des décennies plus tard (cela fait 40 ans qu’il est projeté dans certains cinémas du monde entier). On reprocha à ce film musical une ambiance trop proche d’un dessin animé et une sexualité trop présente. A part ça, ça chante, ça danse, ça part dans tous les sens dans un surréalisme total, pour le plus grand bonheur des amateurs de cabaret.

Pour qui? Les amoureux du burlesque, du travestissement, de l’humour bien noir et du nonsense british (et des chansons qui font danser).

Pour un date dans les bois

Sleepy Hollow , Tim Burton, 1999 (avec Johnny Depp, Christina Ricci…)

sleepy-hollow
Crédit photo: pinterest

Le Speech: 1789, Ichabod Crane, inspecteur new-yorkais se rend dans le petit village de Sleepy hollow où de nombreux crimes se sont produits en un court laps de temps. Leur point commun: tous les corps ont été retrouvés décapités. Avec l’aide de Katrina, fille de l’un des notables du village, il commence à enquêter sur l’existence de ce mystérieux cavalier sans tête.

L’ambiance: Sombre, très sombre. Un village gris, des personnages pâles, des forêts d’arbres morts et tordus, des croyances mystiques… Ce bijou gothique de Burton est une fable poétique où le réel se mêle au fantastique. A prendre au millième degré.

Pour qui? Les amoureux des films de Burton, des chefs-d’œuvre en costumes et des histoires d’amour et de meurtre.

Pour un repas en famille

La famille Addams, Barry Sonnenfeld, 1991 (avec Christina Ricci, Anjelica Huston…)

famille-addams
Crédit photo: pinterest

Le speech: Morticia et Gomez coulent des jours heureux dans leur somptueux manoir et s’occupent de leurs deux petits monstres d’enfants jusqu’au jour où l’oncle Fetide refait son apparition depuis sa disparition dans le triangle des Bermudes dans le but de voler leurs biens.

L’ambiance: Comique à condition que l’on apprécie énormément l’humour noir et les familles pas comme les autres. Le scénario peut paraître assez simpliste mais dans ce genre de film, c’est le style et l’atmosphère qui priment, un point c’est tout.

Pour qui? Les ados en crise existentielle qui rêveraient d’avoir des parents adeptes des cimetières et du tango argentin. Cependant, tous les fans de chats noirs, de cercueils et de « mains de compagnie » sont aussi les bienvenus.

 Juliette Ritoux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s