Vaati, le nouveau prodige du beatmaking français

 

Théo, plus connu sous le pseudonyme de Vaati, est incontestablement devenu en cette année 2016 la révélation de la scène électro française. Accompagné du rappeur Nusky il a rencontré un succès indéniable avec son EP Swuh. Découvrez sans plus tarder cet artiste aussi brillant qu’atypique.

Avant toute chose, d’où vient le surnom « Vaati » ? Les connaisseurs en jeux vidéo l’auront facilement deviné : c’est un des méchants les plus présents dans la série Zelda. Vaati aka Théo a sorti de nombreux projets et rencontré au fil du temps un certain succès. Il y a 3 ans, son premier clip nommé Higher part II sort sur sa chaîne Youtube « Vaati VII ». Dès ses premiers sons, Vaati impose son style musical : planant, envoûtant et percutant. Le jeune beatmaker n’hésite pas à s’entourer d’artistes confirmés comme Aladin 135 et Lesram. Son troisième morceau Ride interstellaire nous transporte vers un autre monde, dans son univers surprenant et original. Ce titre s’inclut dans son premier EP nommé Spaceship réalisé au côté de Paul Wizman. Il appartient également au groupe Kaïoshin Kaïo (dont le nom provient d’un des personnages de la célébrissime série Dragon Ball). Il y mixe et produit de nombreux titres : Introduction et Etoiles sont des petites merveilles !

« Inatteignables, comme derrière une dune de sable, et hors du temps. Pour nous battre, il faudra bien plus perforant que le plus puissant des tanks. Soumettez-vous face au cruel dégoût. La vengeance et ses effets seront moindres. Vous aurez de la chance quand moi et mes épées seront loin. »

Kaïoshin Kaïo, Introrageuse

vaati2
Crédit photo: page facebook Vaati

Il intègre par la suite le label indépendant « Jihelcee Records » fondé par Darryl Zeuja (du groupe 1995) en 2010. Vaati sort alors rapidement son premier EP solo Pukaboo. C’est une réussite à tous les niveaux. Ses titres sont tintés d’une touche old-school immersive. Il collabore avec les membres de son crew et signe un projet de grande qualité. Je vous conseille trois titres : Eyes closed où il retrouve son partenaire de ses débuts, Paul Wizman (l’instru est percutante et s’allie merveilleusement bien avec un rap des plus planant), Comme personne avec Darryl Zeuja (un titre particulier, notamment au niveau du phrasé, mais qui vous redonnera foi en la musique rap) et enfin l’exceptionnel Quest (à recommander à tous les amoureux du beatmaking à l’ancienne). Tous ces morceaux peuvent être téléchargés gratuitement sur le Soundclound du label, alors profitez en !

« D’abord je médite et puis j’écris des révélations. Inspiré de faits réels, dans ce rap jeu, m’instruit et je fais mes règles avant qu’ils s’approprient mes idées. C’est décidé, je suis pas dans ces saloperies »

Vaati, Comme Personne (feat. Darryl Zeuja)

Son deuxième EP est sorti cette année. L’influence old-school et son rapport indéniable avec les jeux vidéo et la pop-culture s’expriment à nouveau à travers des titres énigmatiques aux sonorités originales. Castle se dégage des autres morceaux par son ambiance et son sample d’un ancien temps. Le projet apparaît plus homogène, plus mature et mieux produit (son clip Legacy est bien plus soigné et plus professionnel qu’à ses débuts) malgré l’absence de collabs marquantes. Il commence à faire ses premières scènes dans des festivals à petite envergure.

vaatietnusky
Nusky (à gauche), Vaati (à droite) / Crédit photo: Manel Ghanassi

Vaati va par la suite prendre son envol grâce à son duo formé avec le rappeur Nusky. Leur premier EP Lecce rencontre un gros succès (grâce notamment à la notoriété de Nusky également acteur dans la série Nos chers voisins). Leur très bon morceau Bonjour cumule plus de 162 000 vues sur Youtube.

« Ça ne répond pas, peut-être que j’me suis fait des films. Mes potes m’ont traité de fou, j’me suis emporté des fois. J’ai fait mon sac, emporté deux ou trois bricoles. Cogite à l’heure où ça mi-dor »

Vaati & Nusky, Bonjour

Forts de cette réussite, les deux jeunes artistes lancent un nouvel EP Swuh. Ce projet est plus réfléchi, plus travaillé et plus personnel. Le style est toujours particulier notamment par le phrasé de Nusky, perturbant au premier abord, envoûtant par la suite. Le duo explose. Le mystérieux Fantôme atteint la barre des 300 000 vues. Ils enchaînent alors rapidement les festivals comme les Transmusicales, les Inrocks Lab ou encore Rock en Seine. Ces OVNIs musicaux ont clairement pris une autre dimension. Et ce n’est pas fini ! Vaati a d’ores et déjà annoncé un nouveau projet avec son acolyte pour cet automne ! On a hâte ! N’hésitez pas à écouter ses projets, la plupart gratuits, et dites nous ce que vous en avez pensé. Découvrez sans plus tarder ce talent, vous allez très vite en entendre parler. Sur ce, bonne écoute !

Léopold Frouin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s