Le N’info a vu: Julian Perretta – an englishman in Bordeaux

Jeudi dernier, Julian Perretta s’est produit sur la scène du Krakatoa de Mérignac dans le cadre de sa tournée « Karma tour ». Le N’infonews y était et peut vous l’assurer : le jeune anglais a conquis ce public français qu’il aime tant.

13 octobre, peu avant 21h, la tension monte dans la salle du Krakatoa. Quelques centaines de personnes sont venues acclamer le jeune prodige de la pop anglaise. Une grande toile à son nom est accrochée derrière la scène, les instruments n’attendent qu’à vibrer… tout comme  le public. Enfin, grand noir dans la salle. Le batteur apparaît alors et lance la soirée avec un rythme qui promet une ambiance de folie. Puis, la guitare, la basse et le synthé s’ajoutent les uns après les autres, faisant monter la pression. Chaque instrument est mis en valeur par les jeux de lumière.

jp
crédit photo: Laurie Veyrier

Tout le monde est  prêt, entre alors une silhouette longiligne à la chevelure bouclée. La soirée commence sur les chapeaux de roue avec l’interprétation énergique de Crash, extrait de son nouvel album Karma. Julian Perretta salue le public. Il s’exprime en français pour le plus grand plaisir de ses fans. Il communique d’ailleurs beaucoup avec eux tout au long du concert, plaisante et ne manque pas de rappeler son amour pour la France.

pj
crédit photo: Laurie Veyrier

Les prestations se suivent avec toujours le même entrain. Trois hits étaient particulièrement attendus : Wonder why , Miracle et Cry qui ne manquent pas de faire chavirer le public du Krakatoa. Pendant près d’1h30, Julian fait danser la foule, et l’invite à chanter à plusieurs reprises. Le courant passe. « You’re so distracting Bordeaux » dit-il à chaque ovation. Il se joue même de nous le temps d’une chanson, recommençant à plusieurs reprises son couplet jusqu’à l’explosion collective.

bjp
crédit photo: Laurie Veyrier

À la fin du concert, Julian nous donne rendez-vous à l’année prochaine, lui qui dit avoir passé une soirée très spéciale. Avant de nous quitter, il vient même à la rencontre de ses fans, en laissant certains tout chamboulés (en particulier la gente féminine). Sur la reprise de One Dance de Drake, il fait un dernier clin d’œil en lançant « Bordeaux, I like your style ». Julian, nous aussi on aime le tien !

 Marion Villat et Laurie Veyrier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s