Die-In à la cité du vin

Le 31 mai 2016 lors de l’inauguration de la cité du vin par François Hollande, un Die-In fut organisé par les Amis de la Terre Gironde, les Jeunes Ecologistes Bordeaux Aquitaine, Générations Futures, le Collectif Infos Médoc Pesticides et Vigilance OGM33. Cette mise en scène avait pour objectif de dénoncer l’usage de pesticides en requérant une position claire du chef de l’état sur le sujet. 

Un symbole culturel

blog.jpg

crédit photo: francetvinfo.fr

Le vin étant depuis longtemps une tradition bordelaise reconnue dans le monde entier avec ses 57 appellations différentes, l’inauguration de la cité du vin est un événement dont les enjeux dépassent les simples murs de la ville. Pour preuve, François Hollande est descendu aux côtés d’Alain Juppé pour accomplir ce projet lancé il y a trois ans sur le quai de Bacalan. Ce bâtiment à l’architecture simple et épurée résultant du travail acharné des architectes Nicolas Desmazières et Anouk Legendre, symbolise la place stratégique capitale du vignoble bordelais autant sur le marché national qu’international. Le marché chinois dont le pavillon flotte sur près de 130 châteaux déjà, illustre parfaitement cet intérêt grandissant des investisseurs étrangers. Un marché bien juteux donc regroupant tous les acteurs les plus influents du milieu sur le parvis de la cité du vin ce mercredi. L’occasion rêvée pour une démonstration écologique.

Stop aux pesticides

Photo 1.jpg

crédit photo: AboutLightAndMen

En effet plusieurs associations dont la vocation première est la défense de l’environnement, se sont unies à l’occasion du 31 mai. Plus de 200 personnes furent aperçues dans l’après-midi lors d’un « Die-in ». Comme vous pouvez le voir ci-dessus, cette pratique de sensibilisation consiste à rassembler plusieurs personnes à terre, feintant leur mort pour dénoncer la nocivité des pesticides qui « ont tué, tuent et continueront de tuer » comme l’affirme le collectif dans un communiqué de presse. Cette décision serait motivée par des chiffres éloquents: tandis que le vignoble bordelais ne représenterait que 3% de la surface agricole française, il engrangerait 20% de la consommation nationale de pesticides. Les Amis de la Terre Gironde déjà coutumiers du fait, avaient organisé auparavant un prélude dans la nuit du 25 mai, en projetant la même banderole « Stop Pesticides » sur la façade du bâtiment. Une délégation du collectif se serait entretenu auprès de Marie-France Cazalère, conseillère du président en charge de l’agriculture. Celui-ci réclame la mise en place d’un plan de sortie rapide des pesticides daté et chiffré, l’accompagnement auprès des agriculteurs et des aides à la reconversion écologique, la reconnaissance des victimes directement et indirectement liées aux pesticides ainsi que la promotion d’un système agricole sans danger pour la santé et l’environnement. A l’occasion de la COP 21 accueillie il y a peu à Paris, cette démonstration fait quelque peu tâche pour le président… une de plus. Pourtant le gouvernement s’en serait bien passé au vu du climat social qui ne cesse de se détériorer au fur et à mesure que la grève nationale s’envenime. En tout cas, le collectif ne compte pas s’arrêter là, il entamera la semaine de mobilisation contre TAFTA et ses conséquences sur notre agriculture du 06 au 11 juin, avant d’effectuer une mobilisation de soutien à Valérie Murat dans son procès contre l’industrie chimique, devant le tribunal de grande instance de Bordeaux le 15 juin prochain.

Romain Ethuin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s