Plantu à Sciences Po, une table ronde à ne pas louper

Crédits photo : gala.fr

Jeudi 28 janvier, à 15h, Sciences Po accueillera un invité de gala. Jean Plantureux, plus connu sous le nom de Plantu, a accepté de participer à une table ronde, aux côtés d’autres invités exclusifs. Le thème du débat sera la liberté de caricaturer, qui est l’une des controverses de notre société actuelle.

Un rendez-vous à ne pas manquer

C’est un rendez-vous à ne pas manquer, ce jeudi 28 janvier 2016, à Sciences Po Bordeaux. Plantu, grand dessinateur et caricaturiste français, sera bel et bien présent, transportant avec lui des idéaux de liberté de pensée et d’autocensure des journalistes. Il sera aux côtés d’autres invités, et non des moindres, puisque Nicolas Brimo, journaliste et administrateur du Canard Enchaîné, sera également présent, tout comme Rodolphe Urbs, dessinateur et libraire. Pascal Ory, professeur d’Histoire-contemporaine au centre d’Histoire Sociale du XXème siècle, à l’Université Paris 1, accompagnera le débat, autour d’une table ronde qui promet d’être animée. Le droit de caricaturer, qui ne date pas d’aujourd’hui, semble poser problème, et la publication d’une caricature de Mahomet dans Charlie Hebdo n’a fait que nourrir les critiques. Exprimer ses pensées à travers des dessins, est-ce contraire à la République ? N’est-ce pas une autre forme d’expression ? À ces nombreuses questions répondront Plantu et les différents invités, fins connaisseurs de la caricature et de la presse écrite.

Plantu, de retour à l’Institut de Sciences Politiques

Grand dessinateur pour le journal Le Monde, Plantu, a, pour la deuxième année consécutive, accepté de venir à Bordeaux, afin de parler aux jeunes étudiants de l’Institut de Sciences Politiques. Après un franc succès en 2015, lorsqu’il a expliqué comment caricaturer signifiait s’exprimer, Plantu revient cette année pour défendre la liberté de caricaturer. Selon lui, les dessinateurs de presse luttent aussi bien contre les extrémistes que contre le politiquement correct, et ne sont donc pas nocifs à la démocratie. Sa lutte contre la liberté de caricaturer ne s’estompe pas, ce qu’illustre idéalement son association Cartooning for Peace. Après 30 ans de bons et loyaux services pour le quotidien Le Monde, Plantu se rapproche de plus en plus des populations jeunes, dont l’interprétation des caricatures le passionnent. C’est donc un homme proche des étudiants et fort de convictions qui sera présent, jeudi après midi, à l’Institut de Sciences Politiques. Prêt à expliquer ses dessins, et à l’écoute des différentes remarques, Plantu sera, indéniablement, le moteur de ce débat, lui qui est l’un des plus grands caricaturistes français. Sa présence justifie le déplacement, pour tous ceux et celles qui s’intéressent aux dessins, ou qui, tout simplement, cherchent à mieux les comprendre. Un débat à ne pas manquer.

Ricardo Pinto Maia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s