Lettre ouverte au terrorisme

Cher terrorisme,

Aujourd’hui, le 11 janvier 2015, se tenait un rassemblement d’une ampleur et d’un écho encore inégalés. 50 chefs d’Etat et hauts responsables politiques du monde entier marchaient côte à côte avec plus d’un million de manifestants dans la capitale des droits de l’Homme. Suite aux tristes événements que tu as provoqués le 7 et le 8 janvier dernier, tu m’as affaiblie en assassinant froidement trois gardiens de la paix. Tu m’as attristée par ta prise d’otages à la porte de Vincennes, par la mort inutile de quatre personnes de ma communauté juive. Tu m’as littéralement bouleversée en m’enlevant la quasi-totalité de la rédaction de l’hebdomadaire: « Charlie Hebdo ». Tu m’as abattue par la perte de caricaturistes au grand cœur, dénonçant des vérités courageuses par un humour et un trait de crayon inimitables. Tu m’as blessée jusqu’à mes fondements mêmes en t’attaquant directement à la liberté d’expression et au merveilleux métier de journaliste qui la représente. Tu m’as sidérée, découvrant avec effroi que l’on pouvait encore aujourd’hui être lâchement éliminé pour ses idées, pour ses dessins. Tu m’as craché en pleine figure l’horreur du fanatisme, du terrorisme et de la haine. Tu as tenté de tuer Charlie Hebdo, de me mettre au tapis. Tu m’as fait mal, très mal, une douleur que je n’avais pas ressentie depuis très longtemps. Mais je me suis relevée, je t’ai regardé en face, je t’ai souri et je t’ai répondu: « Je suis Charlie ».


7776133298_je-suis-charlie

     Trois mots, trois petits mots infiniment insignifiants mais en même temps extrêmement sensés. Voici la meilleure réponse que je t’ai trouvée. Tu ne m’as pas tuée, tu m’as fait grandir. Ces trois mots résonnent dans mon esprit, et se relaient sur tous les médias. Déjà retweetés près de 5 milliards de fois autour du globe, ces trois mots ont substitué la haine et l’amalgame à la compassion, la solidarité et la fraternité. Tu nous as touchés, tu as suscité beaucoup d’émotion, d’incompréhension, mais au lieu de nous diviser, tu nous as rassemblés. Tu nous as donné la possibilité de défendre nos valeurs et nos convictions. Tu nous as permis de tous nous soulever ensemble au sein d’une marche républicaine salutaire, peu importe nos croyances religieuses ou nos origines. Tu as essayé d’étayer la haine entre la communauté juive et musulmane alors que tu as donné une occasion au président palestinien Mahmoud Abbas et au premier ministre israélien Benjamin Netanyahou de se soulever ensemble à Paris, contre toi. Tu nous as donné 17 raisons de te dire non, à toi et à tes actes de barbarie. Charb, Honoré, Tignous, Cabu, Wolinski, Oncle Bernard, Elsa Cayat, Mustapha Ourrad, Michel Renaud, Frédéric Boisseau, Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet, Yoav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham, François-Michel Saada, Clarissa Jean-Philippe, tous ces noms ne sont pas morts en vain. Tu as tenté de les éradiquer, ils sont devenus éternels. Ils reposent sous terre, avec le statut de héros de la Nation, tandis que le nom de tes trois meurtriers sera souillé à jamais. À toi qui planifies de futurs attentats, à toi qui tentes d’imposer ta vision dogmatique de la religion par les armes, à toi qui penses pouvoir détruire une nation par la terreur, remémore-toi le 11 janvier 2015, rappelle-toi cet élan de solidarité que suscitèrent ces attentats. Souviens-toi de moi : je suis musulmane, je suis juive, je suis catholique, je suis athée, je suis cosmopolite, je suis multiculturelle, je défends la liberté, l’égalité et la fraternité, je suis une et indivisible, je suis la France… Je suis Charlie. Tu ne peux pas éradiquer Charlie, car nous sommes tous Charlie.

La France

Romain Ethuin

Publicités

Une réflexion sur “Lettre ouverte au terrorisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s