Praetorian, en mode « Anti-Rouille »

Lors de l’Apex Terror Tour, un groupe local, Praetorian, était présent en première partie des groupes Otargos et Noein. Déjà connus pour avoir joué avec Smash Hit Combo ou encore Bukowski, c’est au moment du repas que le chanteur, Thomas, et le batteur, Amaury, ont accepté de nous parler de l’avancée de leur carrière.

Le N’info : Depuis notre dernière rencontre au Bootleg, comment a évolué la carrière de votre groupe ?

Thomas : Alors la dernière fois c’était pour Smash Hit Combo en novembre si je ne m’abuse. Depuis, on a joué en première partie de Bokowski au Bootleg, d’ailleurs ça s’est très bien passé. On a aussi été sélectionné pour un tremplin dans le Béarn, dont on a fait la finale le 2 mai. Quoi d’autre ? Et bien on est toujours en composition puisque l’album est prévu pour la rentrée, du moins, à partir de la rentrée (rire). Sinon ça va !

Le N’info : Donc tout s’accélère au niveau de la communication en ce moment ?

Thomas : Ouais, enfin je sais pas si on peut dire ça. On a eu (grâce à toi) des interviews mais pour l’instant c’est tout On a quand même quelques trucs sympa, comme ce qu’il s’est passé à Poitiers ou l’interview avec YouCore (ndlr : page Facebook et mise en ligne sur Youtube d’interview de groupes de métal jouant en concert dans la région.)

Le N’info : Le fait d’aller à Poitiers vous permet-il de toucher un nouveau public ?

Thomas : Peut être, on espère en tous cas qu’il y en a qui ont apprécié le travail que l’on a fait et qui sont allés sur Internet. Si on y retourne on verra si y’a plus de monde ou pas quoi !

Le N’info : Comment s’est déroulé le tournage de votre clip live « A la chaîne » ?

Thomas : C’est simple, on est monté sur scène et on a joué (rire). Non plus sérieusement, il y avait plusieurs caméras et ils ont fait un montage avec notre morceau par dessus. En fait pour tout avouer, c’est un montage de tout le concert. Mais c’était vraiment le but de ce clip.

Le N’info : Pourquoi faire un montage d’un clip live plutôt que de faire une vidéo scénarisée ?

Thomas : Beh écoute on fait appel à des dons et aux journalistes. Donc si t’as un peu de tunes on va pouvoir faire un clip sympa ! Sinon pour l’instant on va attendre encore un peu, on en a pas encore parlé. On mettra peut être les costumes pour l’album…

Le N’info : Est-ce que c’était dur de s’occuper à la fois du public et des caméras lors de ce clip live ?

Thomas : Alors je sais pas pour les autres, mais moi je ne me suis pas occupé des caméras.
Amaury : Non, on a pas fait attention, ça s’est fait tout seul.
Thomas: Puis y a un mec, il s’appelle Florian, il était hyper pro, il nous gênait pas une seconde avec la Go Pro donc c’était niquel.

Le N’info : Pourquoi avoir choisi ce concert là en particulier pour tourner votre clip ?

Thomas : Alors honnêtement on a choisi ce concert parce qu’on s’attendait à ce qu’il y ai du monde. Vu l’engouement qu’il y avait pour cet événement sur le net et dans notre entourage, on espérait vraiment pouvoir en profiter. D’ailleurs comme tu peux le voir sur la vidéo, c’était le cas.

Le N’info : Où en est l’écriture de votre album ?

Thomas : On est vers la fin de l’écriture, enfin, plutôt « milieu plus ». Entre temps il y a des morceaux qui ont changé au niveau musical et même de la structure, ça s’est clair. Mais c’est vraiment parce que l’on avait envie que ça bouge dans ces morceaux là. Par contre, on ne s’est pas encore projeté par rapport à l’ambiance de l’album.
Amaury : Peut être qu’on mettra un ou deux bonus sur l’album, des chansons de notre EP, mais on n’en est pas encore certain. C’est juste une idée.
Thomas : Et on va peut être faire un livret avec les paroles cette fois. Enfin, moi j’aimerais bien en tous cas, mais faut qu’on décide ça à quatre.
Amaury : C’est vrai que c’est une bonne idée parce qu’en général, même si c’est en français, ils comprennent pas les paroles (rire).

Le N’info : Pourquoi avoir choisi sur cet album de faire des musiques plus pêchues que ce que vous faisiez avant ?

Thomas : Déjà ça fait plaisir, je vois que tu as pu reconnaître les nouveaux morceaux sur scène. Mais pourquoi plus brutal, je n’en ai aucune idée. Disons que j’ai l’impression qu’on s’éclate plus à les jouer et surtout plus longtemps. Et en ce moment le guitariste Cédric est énervé donc il fait des riffs plus énervé (rire).

Le N’info : Comment avez vous réussi à faire bouger des gros groupes, comme ce soir Otargos ?

Thomas : Jusqu’ici, soit la première solution, c’est qu’on est organisé et qu’on choisit bien nos têtes d’affiche, soit on nous propose. Là par exemple avec Go Music (ndlr : Association faisant office de booker pour les groupe), c’est l’association qui nous a placé sur cette date, on les en remercie d’ailleurs.

Le N’info : Avec la fermeture de la salle du Bootleg à Bordeaux, le concert de ce soir a-t-il failli être annulé ?

Thomas : Ouais, malheureusement le Bootleg est temporairement fermé donc le concert a failli être annulé. Mais on espère qu’ils ré-ouvrira bientôt. Du coup on s’est mobilisé pour trouver une nouvelle salle, et l’Antirouille (ndlr : Rock et Chanson, Talence) a répondu présent, donc on les remercie aussi. Si ça n’avait pas été le cas, on aurait été bien dégoûtés de louper cette date. Les autres groupes ont l’air plutôt cools même si j’ai pas encore trop pu parler avec eux. On attend éventuellement des échanges, des contacts, voir ce qu’on peut apprendre, découvrir musicalement et aussi profiter du public présent pour nous faire connaître.

Le N’info : Que pensez vous des fans qui font des photos-montages avec votre logo ou vos photos ?

Thomas : Alors ceux-là je peux pas les blairer (rire) ! Non, je plaisante, je pense à certaines personnes en particulier et on apprécie vraiment ce qu’ils font. Je suis sérieux ! Quand on voit leur travail, on sourit et on dit « Tiens regarde ce qu’il a mis, c’est marrant. ». En plus, c’est plutôt bien fait dans l’ensemble. Après, j’espère que ça pousse leurs contacts à aller voir ce que fait le groupe.

Le N’info : Est-ce que vous les considérez comme des groupies ?

Thomas : Ah non ! Non, pas du tout, en plus je crois que c’est principalement un mec qui fait ça. Et puis, quand il y a quelqu’un qui porte le T-shirt du groupe au concert, c’est énorme, ça fait vraiment plaisir !

Chelsea C.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s