GIRLS : 10 raisons de devenir accro.

Cette semaine a été diffusé sur HBO le dernier épisode de la troisième saison de Girls, série crée par Lena Dunham et produite par Judd Apatow depuis avril 2012.

« C’est quoi Girls ? » Meuf, où as-tu passé les deux dernières années de ta vie ? Girls, ce sont les aventures d’Hannah, Marnie, Shoshanna et Jessa, quatre copines âgées d’une vingtaine d’années, à l’assaut de la ville de New-York.

Je profite de cette occasion, entre quelques crises de sanglots compulsives (certes, j’exagère un peu, mais je suis toujours triste de finir une saison de série), pour vous donner les 10 bonnes raisons de vous mettre à Girls.

Pour dire vrai, la question qu’il faudra se poser à l’occasion est, quel est le pouvoir surnaturel dont disposent les employés de la chaîne HBO pour prévoir l’immense succès de toutes les séries qu’elle diffuse, mais, nous en parlerons une autre fois.

Alors, si tu as un vagin et/ou si les hommes te font souffrir, si tu es incroyablement drôle (ou si tu te trouves incroyablement drôle), plutôt agréable à regarder (selon ta mère), si tu es jeune, si tu galères, ou si tu as internet, alors lis cet article avec attention.

1 – Girls, c’est le miroir de ta vie.

Cette première raison est pour moi suffisamment convaincante pour que vous vous mettiez à la série, mais il faut avouer qu’un article intitulé « La raison de vous mettre à Girls », ça en jette beaucoup moins.

Girls, c’est le reflet de ta réalité. Si tu pensais être la seule à passer tes journées devant Facebook à pleurer en regardant les photos de ton ex avec sa nouvelle meuf (rebaptisée pour l’occasion « la grosse pute »), et bien Girls te rassureras. You are not alone, comme disait MJ.

tumblr_n1mj5xNbj11s6m8doo1_500

2 – Girls, la série qui te fera constamment rire.

Parce que Girls, c’est pas mal de merdes, mais qui sont toujours drôles. Et parce que, conformément à la raison numéro une, ce sont des merdes qui te sont arrivées, à toi ou tes copines, donc Girls, c’est forcément drôle.

3 – Commencer Girls ne te fera pas rater tes partiels

Contrairement à Game of Thrones, ne t’attend pas à disparaître de la surface de la terre durant des semaines si tu décides de regarder les trois saisons dans leurs intégralités.

Un épisode de Girls dure en moyenne 27/28 minutes, à raison d’une dizaine d’épisodes par saison, et trois saisons, donc si tu t’y mets dès maintenant, tu auras rapidement fini, et tu auras éventuellement une chance de valider ton année.

4 – Girls ne te fera pas complexer

Bien loin des séries type Gossip Girls, qui te donnent envie de rester chez toi ou de sortir en burka, Girls te fera te sentir fière de ton corps, de tes dents tordues, de tes seins imparfaits ou/et de ta cellulite.

5 – Girls, c’est mignon

Et j’aime tout ce qui est mignon : les chatons et les cupcakes.

6 – Girls, la série qui te rappelle que tu fais partie d’une génération narcissique

Oui, parce que si toi aussi ça t’arrive d’avoir l’impression de ne parler que de toi, toi, toi à longueur de journée, et bien c’est tout à fait normal.

tumblr_n17goyNPAc1s6m8doo1_500

7 – Girls te rappelle que tu n’es pas la seule à être folle.

Personne ne pourra plus jamais juger tes réactions excessives. Tu peux mettre ton appartement à sac après avoir raté ton semestre (et oui, tu as décidé de te mettre à Game of Thrones et Lost en même temps… faut pas être trop con non plus), devenir hystérique lorsque l’on te contredit, ou te rouler sur la moquette en hurlant entre deux crises de sanglots excessives. Et c’est assez rassurant de savoir qu’en finalité, nous sommes toutes plus ou moins tarées.

8 – Girls te fait déculpabiliser

Tu t’en veux d’avoir dépensé toute ta CAF chez Zara, d’avoir couché avec un mec que tu ne connais pas, ou d’avoir passé ton week-end à manger devant des télés-réalités ? Ne culpabilise plus !

9- Girls, la série à regarder entre copines

Parce qu’il faut l’avouer, la dernière fois, tu as regardé La Vie d’Adèle avec ta meilleure amie, et tu qualifies désormais cet événement comme « le moment le plus gênant de ta vie ».

10 – En bref, Girls, la série des grandes questions

Ce que je trouve extraordinaire dans le travail d’écriture de Lena Dunham, c’est sa capacité à traiter de grandes questions d’une manière très candide et légère. « Quel futur pour notre génération ? ». Des angoisses qui sont mises à nues par le biais de l’humour : la réelle valeur de l’amitié, la difficulté à s’insérer dans la vie active, les relations amoureuses dont nous sortons plus ou moins intacts. En d’autres termes, devenir adulte. Et Girls, c’est beaucoup moins con qu’une pub Nutella.

tumblr_mzdmwm9qJ71s6m8doo1_500

Je ne t’ai toujours pas convaincu ?

Lysiane L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s