LES TROIS FRÈRES LE RETOUR. ET UN BON !

Un retour n’est jamais simple. Mais qui a re-tué Pamela Rose ? Les Bronzés 3, La Vérité si je mens 3… Les exemples des suites de comédies à succès sont nombreux. Le plus dur n’est pas souvent de la réaliser, mais de faire que cette suite ne soit pas celle de trop.

19 ans après le succès du premier opus (qui leur avait valu le César de la meilleure première oeuvre), ceux que l’on appelle les Inconnus, les Trois Frères, bref le trio Bourdon-Legitimus-Campan a rempilé pour nous offrir les Trois Frères : Le retour.

les_trois_freres_les_retour_cadre

On retrouve donc les trois protagonistes pas tout à fait, là où on les avait laissés. Eux qui rêvaient de décrocher les 100 PATATES ! dans le premier épisode, se retrouvent tous les trois sans le sous, et dépendants de leur «proches».

Didier ne voit plus Michael, son fils. Il est vendeur de sex-toys par correspondance mais officiellement prof de philo pour sa femme. Femme à qui il convoite l’héritage de sa mère qui tarde à mourir (à son plus grand regret). Pascal lui, vit dans le luxe certes, mais gigolo d’une riche cougar en échange. Enfin Bernard, est artiste raté n’ayant connu qu’un seul succès dans une pub de nourriture pour chien mais il tente de percer dans le stand-up, ce qui n’est pas une mince affaire.

Brouillés depuis des années, les trois frères Latour vont encore une fois se réunir par le concours de leur mère, décédée depuis le premier opus, mais qui leur a encore laissés quelques surprises…Et c’est là que les péripéties vont commencer.

Juste avant d’attaquer mon avis sur ce film, un petit point sur son sort depuis quelques semaines. Disons le tout de suite, ce film n’est en aucun cas mauvais, comme l’a laissée entendre la presse. Qui dans un grand élan de fraternité, n’y est pas allé de main morte. «Touche le fond» « Nullité» «Rafistolage» «Déjà vu» «Nul du début à la fin, un cauchemar». Les mots sont durs, et s’enchainent sur les pages cinéma de tous les plus grands titres, mais sont-ils justifiés ?

Je vous le dis clairement, Non. Et pour vous rendre compte même du niveau de réticence qu’il a suscité , je vous invite à lire la lettre du Rédac-chef culture de l’Express qui ne vous apprendra rien sur le film (puisqu’il n’a sans doute pas été le voir) mais à recours de grands mots comme «Terminator Nietzchéen», «Druckerinade» et «marxisme décadent que vous portez à incandescence» déverse son flot de haine hebdomadaire qui n’a pas réussi à distiller ailleurs. La culture, c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale. Et autant te dire qu’Eric Libiot, tu nous as pondu une belle tartine.

Bref, revenons en à nos moutons. Les trois frères, le retour n’est cependant pas non plus du calibre du premier et déçoit même un peu. Mais il est quoi alors ? Je dirais tout simplement Jaune devant et marron derrière.

Le Jaune tout d’abord. Quand on va voir une comédie, tu t’attends à rire aux éclats ou tout du moins à sourire aux quelques blagues que t’envoie le film de temps en temps. De ce côté là c’est une réussite totale. J’ai été agréablement surpris de voir que l’humour des Inconnus a bien vieilli au point même de paraitre tout à fait dans l’air du temps. Il est vrai que cela se ressent dans leurs sketches qui pour certains, sont toujours d’actualité. Mais transposer cet humour qui les caractérise dans une production récente n’était pas une mince affaire. Et c’est chose faite puisqu’il fait toujours mouche et à un rythme soutenu tout au long des 1h45 de la séance. On ne se lasse pas non plus des personnages qui continuent à nous faire rire depuis deux films, malgré les quelques blagues redondantes (blague potaches sur la couleur de peau, sur l’argent etc.). Le trio a aussi eu l’intelligence de jouer de leur handicap de l’âge, en intégrant un personnage jeune (promis no spoil, on vous laisse découvrir ça) pour contraster le tout. Les situations s’enchainent, l’histoire tient la route (ou tout du moins ça part dans tout les sens pour notre plaisir),bref tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Mais voilà, il y a le marron.

Les Inconnus l’ont dit lors de la conférence qui a suivi la projection, ils sont revenus parce qu’ils en ont eu l’envie. Et cela, je le crois sincèrement. Ils ont mis 3 ans et ont dû remuer ciel et terre, surtout au niveau financier (de leur poches quoi) pour «accoucher de ce film sans péridurale». Ce film est sincère et sonne comme un cadeau aux fans du trio. Mais cela ne l’empêche pas d’être assez cafouillis dans son scénario. Les intrigues se multiplient et s’enchainent tellement rapidement sans qu’on ai le temps de se poser un peu pour réfléchir sur l’absurdité de cet humour que l’on aime tant. Certaines situations ont l’air même sortie de nulle part pour combler des vides…Pour ceux qui ont vu le film, l’exemple le plus flagrant est l’histoire du paquet de drogue que le groupe récupère durant le film. On pourrait croire à première vue qu’il constitue un objet clé du scénario tellement il ressurgit dans le film (de mémoire 5 ou 6 fois) . Mais il n’en est rien. C’est le plus souvent un objet que le groupe ressort pour dire «Et vous vous rappelez de ça y’a 5 min, eh beh je l’ai encore c’est rigolo hein». Oui c’était rigolo les 2 premières fois Bernard mais concentre toi un peu…
Un autre exemple d’une déception, c’est celui de l’apparition qui était très attendu par les fans. Celle de Michael bien sur, le petit garçon au centre de l’intrigue du premier épisode et qui a contribué à faire du premier opus, un film culte. Il est bien là, il a grandi (c’est de plus le même acteur, Antoine du Merle, ce qui est très appréciable)…mais il ne sert pas à grand chose. Un tout petit rôle dans les 20 dernières minutes. C’est simple, on passe plus de temps à le mentionner qu’a le voir à l’écran.

C’est en fait là, le principale reproche. C’est ce sentiment de travail…peut être pas bâclé puisque le film tient la route mais survolé …Ce qui est dommage et l’on ressort du film en restant un peu sur sa faim. On en voudrait peut être pas plus mais un peu plus affiné.

Mais surtout que vous soyez fan des Inconnus ou non, c’est un bon film que je vous conseille de voir. Pour sa sincérité et sa réalisation sans artifices, son humour efficace et pour le retour des Inconnus, il mérite d’être vu. Et c’est pour cela qu’il est bien meilleur et bien plus travaillé que la plupart des comédies françaises de ces dernières années.

Bonus : Malgré les critiques assassines dont il a été victime, le film a dépassé le million d’entrées faisant donc mieux que le premier volume. Pari réussi donc pour les Trois frères !

Martin N

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s