Quel avenir pour le Liban ?

Petite Libanaise que je suis, il m’a semblé être de mon devoir de donner suite à la situation actuelle du Liban.
Il semblerait que ce pays possède depuis peu un nouveau gouvernement ou plus exactement un gouvernement tout court.
Alors lueur d’espoir ? Ou suite des hostilités ?

En effet, samedi 15 février la République du Liban s’est dotée d’un nouveau gouvernement de compromis après près d’un an de blocage entre camps rivaux. Vont être réunis pour la première fois les deux camps adverses : celui du Hezbollah Chiite (qui combat les rebelles Syriens aux côtés du régime de Bachar Al-Assad) et la coalition menée par l’ex-premier ministre Saad Hariri, qui soutient l’opposition syrienne. Nous pouvons d’ailleurs mettre l’accent sur le grand effort qu’a du faire Saad Hariri pour accepter de cohabiter au sein de ce gouvernement avec le Hezbollah, qu’il accusait d’être derrière l’assassinat de son père Rafic Hariri. Autant dire que sur ce coup-là, des concessions vont devoir être faites dans chacun des camps. Les Libanais devront désormais dépasser leurs propres contradictions…
Ce nouveau gouvernement se forme aujourd’hui dans une ambiance de forte violence et un nombre incalculable d’attentats terroristes liés au conflit syrien. Tensions qui ont démultiplié les oppositions entre communautés chiites et sunnites. On peut donc imaginer la stabilité plus ou moins solide de ce jeune gouvernement. Néanmoins un pas vient tout de même d’être franchie dans la capitale de Beyrouth.

Le peuple libanais a donc vu dans ce léger pas en avant une lueur d’espoir pour une éventuelle stabilité et réconciliation entre individus, je comptais moi-même donner cette direction à mon article mais je pense qu’il serait actuellement trop optimiste de s’emballer. Car en effet pas plus tard qu’hier, à 8h30 du matin un double attentat a frappé dans les quartiers Sud de Beyrouth à Bir Hassan : deux voitures piégés conduites par des kamikazes ont explosé à 50 mètres l’une de l’autre. L’attentat visait apparemment le centre culturel Iranien. Il en est ressorti trois morts et soixante dix blessés. Inutile de préciser les dégâts matériels, humains, et psychologiques que ces horreurs ont encore provoqué.

Difficile pour le peuple libanais de savoir quand il pourra se réjouir d’une quelconque avancée, si chaque fois qu’un pas en avant est fait d’autres font tout pour que dix soient faits en arrière.
On attend désormais que ce nouveau gouvernement, devienne le nouveau « miracle » du Liban et que les autorités prennent enfin des mesures irréversibles pour changer cette situation invivable. Affaire à suivre …

Sarah H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s