Top 5 des Footballeurs français et chanteurs

Comme on le sait tous, la musique et le football sont très liés et ont connu des évolutions culturelles communes en restant chacun de leur côté. Mais parfois, certains footballeurs ont brisé le mur entre les deux domaines pour laisser le maillot aux vestiaires et prendre en main le micro. La plupart du temps, ça a donné un résultat peu folichon avec des titres à la limite du ridicule qui sont loins d’être resté dans les annales de la chanson française. Petite compilation de titres qui feraient très bien la promotion de Rires&Chansons aujourd’hui.

Basile Boli (avec Chris Waddle) – We’ve got a feeling
En 1991, l’OM de Bernard Tapie est au sommet du championnat de France et va même toucher du doigt la Coupe d’Europe des Champions en s’inclinant seulement en finale face à l’Etoile Rouge de Belgrade. L’effectif est composé de nombreuses stars, entre autres on peut citer Papin, Mozer, Pelé ou Amoros. Mais dans cette équipe il y a aussi Basile Boli, rendu célèbre par ses pleurs sans larmes lors de cette fameuse finale à Bari. Mais rapidement, il va effacer cette déception dans la musique. Avec son pote British et coéquipier à Marseille, Chris Waddle, il va sortir un single qui sent bon le début des années 1990. C’est le fameux « We’ve got a feeling ». Une ambiance cocotier avec beaucoup de couleurs et des paroles à la portée de tout le monde. Ce pourrait être la base du succès mais le bon vieux Basile n’était pas aussi à l’aise avec sa voix qu’avec sa tête. Au final, ça donne une chanson médiocre et à la limite de la parodie qui arrache encore aujourd’hui un sourire à tous les fans de football. C’est peut-être ça le plus fort, avec la chemise bien sur.

Pascal Olmeta – Tape dans un ballon
En 1994, c’est Pascal Olmeta qui va nous gratifier d’un titre là encore assez original. Alors qu’il a 33 ans et évolue à l’Olympique Lyonnais, sa fin de carrière s’approche. S’il préparait une future reconversion dans la musique, il a certainement dû oublier très vite l’idée. Le tie-ming de la sortie de cette chanson était bon, un an après la victoire en C1 de l’OM, mais Pascal ne sera pas à la hauteur. Avec une musique digne d’un bon vieux Megaman sur Nintendo et une sorte de rap mal fichu ainsi que des paroles dignes d’un gamin de huit ans, ce sera un bide total. Être gardien de but et chanteur sont deux choses bien distinctes et le Corse nous le rappelle bien.

Marius Trésor – Sacré Marius
En 1978, Marius Trésor est titulaire à l’Olympique de Marseille et en Équipe de France. Cette même année, alors que les bleus disputent le mondial, Marius trouve le temps d’enflammer les pistes de danse avec le titre « Sacré Marius ». Un pari audacieux qui en aura fait un titre non pas incontournable de l’année mais qui eut un certain succès contrairement aux deux vus précédemment. Avec une ambiance des îles façon Franky Vincent, un rythme entraînant et des paroles simples, Marius aura quand même réussi son coup et nous donne toujours envie de bouger 35 ans après. Sacré Marius !

Joël Bats – L’escargot
En 1986, l’Équipe de France se hisse à la troisième mondial du mexicain avec Joël Bats dans les bois. Mais en plus d’être l’un des plus grands gardiens français de l’histoire, Bats est certainement aussi l’un des plus inspirés. Au fond de lui, l’actuel entraîneur des gardiens de Lyon a l’âme d’un poète et aussi celle d’un enfant. Lorsqu’il sort « L’escargot », c’est donc tout sauf une surprise. Si cette chanson est bien mignonne et sympathique, elle est réservée à un public allant de 0 à 7 ans. Pour les plus âgés et les Stéphanois, c’est juste une façon comme une autre de le chambrer.

Youri Djorkaeff – Vivre dans ta lumière
Certainement la chanson la plus paradoxale de ce top 5. En 2000, Youri Djorkaeff, champion du monde 1998 et d’Europe, toujours en 2000, décide de sortir une sorte de petit rap intitulé « Vivre dans ta lumière ». Pourtant, on y découvre plutôt le côté sombre du snake. S’il fut un artiste balle au pied, il est à l’opposé aussi à l’aise avec un micro qu’Arjen Robben avec son pied droit. Et encore, ça en serait presque insultant pour ce dernier. En tout cas, Youri aura appris de son erreur et n’aura plus sorti de chanson par la suite. Une prise de conscience salvatrice pour les amateurs de bonne musique. Cela reste malgré tout une purge musicale mémorable.

BONUS :
Jean-Pierre François – Je te survivrai
Et oui, Jean-Pierre François. Contrairement aux autres, on connaît plus le chanteur que le footballeur mais cela ne l’a pas empêché d’évoluer à Dijon, Saint-Etienne et Bâle entre 1983 et 1988. Mais alors qu’il n’a que 23 ans, il arrête sa carrière et un an plus tard, en 1989, il sort ce fameux « Je te survivrai ». Ce sera un véritable carton et l’un des tubes les plus populaires de cette année. La crinière blonde de JP passe encore souvent aujourd’hui sur les chaînes musicales à l’occasion de compilations sur la décennie 1980. Chapeau JP.

Maxime C

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s