Mon mec était un mythomane : seconde partie

Dans le premier épisode de ce « fabuleux » chapitre de ma vie, je découvrais que mon mec était un mythomane. Alors qu’il devait voir son père, qu’il mettait un réveil pour être à l’heure à ce rendez-vous, je l’observais discrètement rentrer chez lui. Je pensais que je l’avais clairement démasqué, mais, un mythomane a toujours réponse à tout !

« Oui mon père est venu chez moi, finalement, pour m’éviter le déplacement ». Et merde… Encore une méga excuse, invérifiable… Le lendemain matin, je n’en pouvais plus, j’enfilais ma panoplie de manipulatrice machiavélique, je pensais l’avoir laissé au placard à tout jamais, mais sous la pression, les vieux démons remontaient à la surface.

Au gros mytho, les gros remèdes.

Ah oui, ton père est venu chez toi dimanche soir ? Ben, on va aller lui demander directement ! Je composais le numéro de l’entreprise de M. Mytho père, trouvé au préalable sur internet : « Bonjour M. Mytho père, secrétariat de la société immobilière X à Bordeaux. Un de mes collègues a trouvé une enveloppe de votre entreprise, dimanche soir, dans un bar bordelais. Seulement, je vois bien que vous n’êtes pas de la région bordelaise, alors je ne comprends pas. Vous étiez à Bordeaux, dimanche soir ? » « C’est bizarre cette histoire… C’est peut-être mon fils qui l’a oubliée, car je n’étais pas à Bordeaux ce week-end. Vous pouvez m’envoyer l’enveloppe, s’il vous plait ? Merci. » « Pas de soucis, ce sera fait dans la journée, bonne journée M. Mytho père. »

Alors que je mettais M. Mytho devant ces preuves criantes de vérité, celui-ci niait en bloc, et m’insultait : « Tu te crois plus intelligente que tout le monde mais tu n’es qu’une bonne grosse tarée ». Le pompon ? Il me menaçait de porter plainte. Je l’imaginais aller au commissariat : « Monsieur, on ne peut pas porter plainte pour ça, vous imaginez si tous les couples qui se disputent faisaient ça ? On n’est pas dans les feux de l’amour ! Vous n’avez rien d’autre ? Coups, blessures ? » « Euh ben attendez, je vais bien trouver un nouveau mytho. Alors, elle m’a violé, séquestré, et elle cache des stupéfiants chez moi… Ça vous ira ? »

Quelques jours après, je décidais d’enterrer la hache de guerre, cela ne dura pas. Je me réinscrivais sur Badoo, afin de vérifier les bonnes intentions de M. Mytho. Sur la première page qui s’affichait, j’aperçus son profil, connecté il y a 52 minutes… Il avait même payé, pour accéder, mythode manière illimitée, à toutes les options qu’offrait le site de rencontre. Je lui envoyais par MMS la capture d’écran et M. Mytho me répondit : « Ah ouais lol, ça fait longtemps » « Oui, enfin, il y a 52 minutes… » « Non, c’est mon cousin qui utilise mon compte, moi je n’y vais plus» « Et le 2 février 2014, il a aussi ajouté une photo de toi en costard ? Une semaine après notre début de relation ? C’est bien ça ? ».

Comment obtenir des excuses d’un manipulateur pervers ? En se posant nous-même en bourreau : « Non, mais c’est de ma faute, si j’avais réussi à te retenir tu n’aurais pas eu besoin d’aller voir ailleurs. Je suis désolée d’avoir échoué ». Bingo ! Il s’excusa : « Je suis un connard fini. Tu n’as rien échoué, c’est moi qui ai un sérieux problème », « Je me sens bien avec toi, j’ai envie de te revoir, de t’embrasser ». Il supprima son compte définitivement.

Amoureuse, et nous pouvons le dire, très idiote, je décidais de lui donner une cent vingtième chance. Méfiante et pas dupe, je créais un faux profil, sur le même site de rencontre. M. Mytho vint me parler très rapidement. Subjugué par ces fausses photos, il me racontait qu’il était célibataire et m’expliquait que nous partagions les mêmes valeurs : l’honnêteté, la fidélité et l’exclusivité. Pour couronner le tout, il me donnait son numéro au bout de trois messages échangés… Il me lança : « Je t’embrasse, je dois aller travailler, je suis triste, car je sais que tu vas continuer à chercher d’autres mecs ». Je répondais froidement un : « Non, mais par contre, toi, je sais que tu vas continuer ». Afin de lui faire comprendre que je me cachais derrière tout ça, je remettais alors toutes mes photos et mon prénom en ligne. Il découvrait toute cette supercherie et la seule chose qu’il réussit à répondre, lorsque je lui demandais pourquoi il faisait tout ça : « Je suis une ordure ».

Au tabac, il fallait que je calme mes nerfs avec ma dose de nicotine : carte bancaire acceptée à partir de 15 euros… « Bon ben, mettez moi un Astro Taureau. Avec la chance que j’ai, en ce moment, ça ne va pas aller bien loin, mais bon ». Je grattais le ticket et gagnais 4 euros grâce à la qualité : « Honnêteté »… C’est bien ma vaine… Je rangeais ma panoplie de manipulatrice psychopathe au placard et espérais ne plus jamais devoir la sortir.

Logo Itouch

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s